Le rédacteur des débats a pour mission de restituer, de la meilleure des façons, le contenu d’une réunion professionnelle comme des CSE ou des conseils d’administration, le tout sous forme de procès-verbaux ou encore, de comptes rendus. Mais, comment devient-on rédacteur de débats ? Comment s’exerce cette profession ? On vous dit tout sur ce travail, encore très peu connu.

[Article publié le 9 novembre 2021]

Rédacteur des débats : qu’est-ce que c’est ? 

Lors de réunions professionnelles, comme des conseils d’administration, des comités sociaux et économiques (CSE) ou encore des conseils municipaux, il est primordial de faire un compte rendu ou encore un procès-verbal comme l’exige la loi. Mais, ce n’est pas donné à tout le monde de faire un rendu de qualité professionnelle. C’est pourquoi de nombreuses entreprises engagent des rédacteurs de débats. Ces derniers vont alors assister à la réunion, prendre des notes, faire la retranscription des débats sous la forme commandée, c’est-à-dire un compte rendu ou un procès-verbal mot à mot ou sous forme synthétique. 

Alors, le rédacteur des débats se doit d’être présent aux différentes étapes : la réunion, la retranscription et enfin, la réécriture ou la synthèse. Ce métier demande donc diverses compétences. 

Qui a besoin de rédacteur des débats ?

Des grandes instances comme l’Assemblée Nationale ou encore le Sénat emploient au quotidien des rédacteurs des débats. Le but : avoir des comptes rendus parfaits des échanges faits au sein des grandes instances de la République. Mais, ce ne sont pas les seuls.

Les grandes, moyennes et petites entreprises françaises peuvent aussi avoir besoin de rédacteurs externes. Et pour cause : dans les sociétés à taille humaine, impossible d’avoir un salarié qui est totalement dédié à la rédaction comme peuvent l’être les fonctionnaires du parlement français.

A noter : secrétaires de séance et rédacteur de débats ne sont pas les mêmes fonctions ! Les secrétaires de séance n’ont pas le temps, pendant les réunions ou CSE, de faire le procès-verbal. De plus, ces derniers n’ont pas forcément les compétences nécessaires. Être rédacteur des débats, c’est un métier à part entière et pas une activité que l’on peut improviser. Avec la présence d’un rédacteur de débats, le secrétaire de séance n’aura finalement qu’à relire, vérifier, corriger et signer le document afin de le rendre officiel ! 

Quel statut pour les rédacteurs de débats ? 

Le rédacteur de débats a différentes options qui s’offrent à lui. Revenons, tout d’abord, aux rédacteurs qui travaillent au sein de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Ces derniers sont fonctionnaires de la République. Ils sont donc salariés de l’État français. 

D’autres rédacteurs peuvent aussi être salariés. En effet, bon nombre de rédacteurs de débats sont employés par des entreprises spécialisées dans la rédaction de compte rendu ou PV de CSE, conseils d’administration ou conseils municipaux. 

Mais, la plupart des rédacteurs des débats exercent avec le statut d’indépendant. Et pour cause : en étant freelance, le rédacteur peut travailler avec différentes sociétés, différentes entreprises et donc cumuler les missions. Cependant, de nombreux rédacteurs des débats sont salariés d’agences de rédaction, comme Ubiqus, AB Report, Codexa, Transcriptus, ou encore notre société coopérative, Yabuko.

Quels sont les avantages du métier de rédacteur de débats ?

Devenir rédacteur de débats offre différents avantages. En effet, grâce à ce métier assez peu connu, vous allez pouvoir travailler en autonomie. C’est donc vous qui allez gérer : 

  • vos horaires, 
  • vos jours travaillés et jours chômés,
  • votre lieu de travail, 
  • votre organisation. 

Il existe évidemment d’autres avantages :

  • la découverte de nouveaux domaines grâce à vos différents clients,
  • relation de confiance avec vos clients qui peuvent servir pour votre carrière,
  • des déplacements chez les clients qui offrent un certain mouvement.

Chez Yabuko, nos rédacteurs sont soit salariés de Yabuko, soit indépendants (rédacteurs freelances). Le but : leur offrir un maximum d’autonomie et de liberté dans leur mission. Mais, sachez qu’avant de les envoyer chez nos clients, nous vérifions les compétences grammaticales, rédactionnelles et humaines des rédacteurs. Vous avez des questions sur nos rédacteurs ? Contactez-nous !

Rédacteur des débats : quel salaire ? 

Il est impossible de donner un prix fixe lorsqu’on parle de salaire pour un rédacteur de débats indépendant. Il est vrai que chacun peut fixer ses tarifs en fonction de la mission, des déplacements, du nombre d’heures de travail sur place puis lors de la retranscription et de la rédaction. Ce tarif est donc à définir avec l’entreprise qui vous recrute en tant que freelance. Le but : éviter les mauvaises surprises. Évidemment, si le rédacteur est salarié dans une société, alors le salaire sera fixe ou, accompagné parfois de primes ou d’un treizième mois. 

Quelles qualités sont nécessaires pour devenir rédacteur de débats ?

La qualité principale est d’avoir une maîtrise de la langue française irréprochable et une orthographe excellente. Les comptes rendus et procès-verbaux seront envoyés à vos clients et, dans un souci de sérieux et de professionnalisme, ne doivent comporter aucune faute. De plus, la prise de notes pendant les réunions nécessite une compréhension parfaite de la langue française.

Mais ce n’est pas tout : une bonne culture générale est aussi importante. Il est possible que vous assistiez à des réunions d’entreprise dont le domaine d’expertise n’est pas le vôtre. A ce moment, vous allez tout de même devoir prendre des notes et faire un compte rendu. Alors, il est donc primordial d’être doté d’une bonne culture générale qui permet d’appréhender bon nombre de sujets. De plus, posséder une vraie capacité d’adaptation est primordial. 

Devenir rédacteur de débats requiert aussi une bonne dose de curiosité intellectuelle. En effet, si vous assistez à une réunion sur des sujets dont vous ne maîtrisez pas toute la technicité, alors, il vous faudra chercher des informations en amont, puis vérifier la véracité du vocabulaire, ainsi que l’orthographe des mots spécifiques au domaine. Bref, ne pas être statique est aussi une bonne qualité quand on veut être rédacteur de débats. 

D’autres qualités sont importantes pour exercer cette profession :

  • Un esprit de synthèse : pour pouvoir rendre des comptes rendus synthétisés à la perfection, sans oubli. 
  • Un vrai sens de l’écoute, puisque lors de la prise de notes, il ne faut rien rater. 
  • Une organisation sans faille aussi bien pour l’agenda des réunions et les rendus des procès-verbaux et comptes rendus.

A noter : le rédacteur participe parfois à des réunions dites “sensibles”. Lors des échanges au sein d’une société, des sujets peuvent être mis sur la table et notés dans les comptes rendus. Alors, le rédacteur se doit d’être discret et surtout, faire preuve de neutralité et d’impartialité. Au-delà de la réunion, les informations que le rédacteur récupère doivent rester confidentielles, y compris au sein de sa sphère familiale.

Rédacteur de débats : mais de quel genre de débat parle-t-on ?

Les comités sociaux et économiques, les conseils d’administration d’entreprise ou encore, les conseils municipaux ont besoin de procès-verbaux à des fins légales. Ainsi, il est recommandé d’engager des rédacteurs de débats pour effectuer la prise de note, les synthèses et les comptes rendus ou procès-verbaux. Ces débats peuvent être sensibles et le fait d’engager une entreprise spécialisée dans la rédaction est forcément un plus ! 

Yabuko est une société spécialisée dans la rédaction. Vous pouvez donc nous contacter afin que nous établissions ensemble un devis pour votre société.

Sachez que certaines entreprises engagent des rédacteurs pour d’autres débats ou missions moins “officiels”. Séminaire, colloques, tables rondes : une société peut vouloir garder des traces de ce genre de rendez-vous. Et pour cause : certains patrons font venir des invités prestigieux, connus ou encore des experts à la renommée internationale. 

Surtout que les rendus du rédacteur pourront servir à la rédaction de document à destination de la communication interne et externe. 

Comment devenir rédacteur ? 

Le métier de rédacteur est souvent exercé par des personnes ayant une orthographe irréprochable. Ainsi, un excellent niveau en français est primordial. Des formations en lettres ou des cursus littéraires correspondent donc souvent aux rédacteurs. Mais, ce n’est pas la seule voie d’accès à cette profession. 

En effet, les cursus en sciences humaines, des Instituts d’Etudes Politiques (IEP de région / Sciences Po Paris) ou encore au sein de différentes écoles de journalisme (reconnues ou non), peuvent faire de bons rédacteurs de procès-verbaux de réunions, après quelques mois ou années d’expérience.

Vous avez encore des questions ? Nous répondons à chacune de vos interrogations ! Rendez-vous dans notre rubrique “contact”